Les vacances

Lighthouse

Plus jeunes j’ai eu la chance de vivre mes vacances au bord de la mer. Ma mère est enseignante, je pouvais profiter de l’été avec elle, sur les plages du Québec. Mais ce qu’aimait vraiment ma maman c’était de partir à la mer. Orlando. Cape Cod. Ogunquit. Ce sont des endroits qui me rappellent mon enfance. J’ai de beaux souvenirs de ces plages. Comme des vagues qui passent. Non pas un film dans ma tête comme le serait des souvenirs d’adulte, mais bien des parcelles de mémoire.

 

Lorsque j’ai été plus vieille, l’expérience s’est déplacée à Cuba. Puis, j’ai voulu voir plus… l’Europe me fascinait. Je voulais y voyager tous les étés. J’aurai fait là-bas trois magnifiques voyages. Un alors que j’étais jeune adolescente. J’y ai vécu un voyage incroyable avec l’école et mes amis. C’était en France, j’avais douze ans. Puis, à l’Université mes cours me donnaient vraiment envie de voir ces lieux dont on parlait dans les livres. J’ai passé un mois toute seule à visiter plus de sept pays. J’y ai vécu un grand rêve, mais je suis revenue qu’avec l’idée de repartir. Et je suis repartie… un an plus tard j’ai visité l’Espagne avec trois amies. Chaude, lumineuse, j’ai passé en Espagne deux semaines incroyables. Encore une fois, au retour, qu’une seule idée… y retourner. Puis, la vie… et ses aléas… J’ai passé six ans sans voyager. Je me suis promis qu’à mes trente ans, je visiterais mon pays de rêve : l’Italie. Toute jeune j’avais cette idée un peu drôle que je visiterais ce pays lors de ma lune de miel, on voit ici mon côté un peu trop romantique. Évidemment j’ai un peu de chagrin aujourd’hui alors que je me rends à l’évidence que l’Italie ce n’est pas pour tout de suite. Cet hiver, j’ai pleuré à y penser. Mais aujourd’hui est-ce que je suis triste à cette idée? Non. J’y irai, quand ce ne sera pas le temps de mettre un ‘’x’’ sur mon ‘’bucket list’’, mais bien de vivre pleinement cette expérience.

 

Pour le moment, je suis à planifier un petit voyage dernière minute sur le large de Cape Cod. Au fond, ce qui compte, c’est de prendre parfois le temps de s’arrêter. C’est le sens des vacances, et c’est ce grand luxe que je me permettrai, pour quelques jours. Le temps de respirer l’air marin, de toucher au sable (froid), de marcher au coucher du soleil, de prendre la voiture et de rouler au rythme de la musique… Évidemment je repenserai à ces vacances auprès de maman et papa. Ces vacances avec mon amoureux seront bien différentes, mais j’ai si hâte. Si vous me posez la question, oui je m’inquiète un petit peu de ce que je pourrai manger là-bas. Chaque fois que je visite un nouvel endroit, je deviens quelque peu habitée par ces questionnements. Heureusement j’aurai la chance d’être aux côtés de Bjorn qui je le sais, saura trouver des solutions pour que je puisse manger à ma fin… et dans le pire des cas, ce sera homard matin, midi, soir.

 

En espérant que vous prendrez le temps cet été de vous poser, que ce soit à la maison, à la mer, dans des pays où vous vivrez des trucs incroyables… peut importe… prenez le temps. À mon retour je vous ferai le compte-rendu de notre voyage et aurai sans doute quelques adresses à vous donner si jamais vous comptiez aller manger sans gluten à Cape Cod.

 

À très bientôt.

Plage de Cape Cod