La Glutinière

L’odeur du pain qui sort du four...

Pain La Glutinière

Quand on pousse la porte de La Glutinière, c’est un monde nouveau, un paradis perdu qui s’offre à nous. Pains variés, pâtés, tartes, quiches, pâtisseries… ces merveilles que l’on s’est vu interdire du jour au lendemain nous sont à nouveau offertes. Le rêve!

Ayant habité quelque temps dans le Vieux La Prairie, j’ai eu le bonheur de passer cette porte à maintes reprises. Chaque fois l’odeur m’envoûte. Elle rivalise avec les meilleures boulangeries traditionnelles. En préparation de ce dossier sur les « artisans du sans gluten », je ne pouvais passer sous silence ce secret bien gardé. Oui l’endroit est achalandé, mais je sais pertinemment que bon nombre d’entre vous ne le connaissez pas encore et vraiment, vous manquez quelque chose.

J’ai donc pris rendez-vous avec Line Renaud afin de connaître son histoire. Chaque personne qui choisit de travailler dans ce domaine a un récit riche et fascinant. On ne décide pas de travailler si dur à créer l’impossible sans avoir une mission et des valeurs en lien avec cette alimentation. Si Line fait partie de ces gens qui ont arrêté de consommer du gluten pour des raisons de santé, n’en demeure pas moins que son travail est porté vers les autres. Elle ne s’est pas mise à cuisiner sans gluten que pour combler ses simples besoins. Cette femme est passionnée, parlez-lui de pain et vous verrez l’émotion vibrer en elle. Enceinte, elle mangeait des tranches de pain comme certaines se rappellent plutôt avoir eu de drôles d’envies. Elle ne se doutait pas alors qu’elle devrait arrêter d’en manger un jour… Ou enfin, arrêter de consommer le gluten, ce qui fait du pain ce qu’il est. Quelques années après avoir arrêté d’en consommer, elle se rappelle encore le goût et les textures qui lui sont attribuables. Voir Line s’y référer avec autant d’intensité est touchant pour moi qui commence à oublier tranquillement ces textures. Bien que le temps efface doucement non pas ces souvenirs reliés à ces bonheurs du passé, mais certaines de ces sensations, j’ai l’impression qu’elles sont ancrées en Line. Je ne crois pas que comme moi, la texture d’un croissant partira de son être. Et c’est beau à voir, j’en conviens. Mais dur, car le comparatif demeure et en même temps cela nous comble, car l’exigence y est élevée.

Si, en préparant ses pâtisseries, elle applique la même technique qu’avant, les ingrédients et les formulations changent bien évidemment. Le goût pour moi est à l’image du bonheur. L’été passé, j’ai goûté pour la première fois chez La Glutinière à un Paris-Brest. Cet automne, mon chum m’a surprise un samedi après-midi au travail avec une boîte de churros de La Glutinière. Jamais je n’avais mangé ces beignets allongés. La mode des churros a envahi le marché montréalais après mon diagnostic. En cachette, j’enviais mes amies lorsqu’elles en commandaient au restaurant. Je n’ai rien à leur envier désormais. Car oui, j’ai adoré les churros de La Glutinière. C’était aussi bon que ce que j’avais pu imaginer, et même meilleur! Étonnamment, j’essaie quand même d’autres pâtisseries lorsque je me rends à la pâtisserie du chemin Saint-Jean. Les classiques comme le key lime pie sont aussi excellents! La tarte est rafraîchissante à souhait, gorgée de lime comme il se doit et savoureuse.  J’achète même son shortcake aux fraises lorsque je dois me procurer toutes sortes de desserts pour une réception. Et pourtant, c’était loin d’être mon dessert préféré avant de devenir cœliaque. L’attention portée à la qualité y est pour beaucoup. On goûte les fruits, on perçoit le soin accordé à chaque création, et cela se goûte. Ce qui ne se perçoit pas visuellement, mais dont le corps bénéficie en allant chez La Glutinière, relève aussi de la qualité et du choix des composantes dans leurs produits.

 

Alors que je m’affairais à goûter aux différents produits lors de ma dernière visite au commerce de Line Renaud, la porte s’ouvrit et j’ai compris un peu mieux qui elle était. Une dame cherchait un gâteau sans allergènes. Bien que La Glutinière propose des desserts sans gluten, sans soya, sans arachides, sans produits laitiers et sans lactose, des œufs entrent dans la composition des desserts. Elle ne pouvait donc pas offrir à la cliente ce qu’elle cherchait. Reste que la cliente est repartie satisfaite et heureuse. Pourquoi? Line avec son grand cœur lui a recommandé une pâtisserie exempte des principaux allergènes. Pour elle (et pour nous), nous sommes tous une grande communauté. Nous sommes dans ce domaine pour nous aider, nous faciliter la vie avec ces grandes restrictions qu’exige le régime sans gluten. Et cela fait des heureux. Lorsque quelques minutes plus tard un homme appelle pour commander un gâteau de fête, ce n’est pas une commande banale qu’on lui passe. C’est de pouvoir offrir à un intolérant au gluten la possibilité de célébrer sa fête, comme tout le monde, avec un gâteau comme il se doit. Ce bonheur est contagieux.

 

Après de belles longues minutes à discuter avec Line, nous quittons La Glutinière ravis. D’abord parce que nous sommes vraiment gourmands et que tout était délicieux. Mais plus sérieusement, parce que nous avons fait la rencontre d’une femme fougueuse, décidée et en ligne avec notre mission : aider les personnes affectées par les maladies induites par le gluten. Nous pouvons donc recommander à toutes personnes cette petite pâtisserie-boulangerie. Un endroit de plus à ajouter à votre liste.

Paris Brest La Glutinière
Biscuits aux pépites de chocolat La Glutinière
Biscuits La Glutinière