Boulangerie Le Marquis Sans Gluten

Croissants sans gluten

Lorsque j’ai su que j’étais atteinte de la maladie cœliaque et que j'ai compris ce que cela signifiait, j’ai fait le deuil des croissants. Maintes fois j’ai pensé tricher pour la viennoiserie. À l’époque, aucune boulangerie n’offrait de produits sans gluten. Puis, j’ai entendu parler d’un endroit où on faisait des croissants… Le Marquis Sans Gluten! J’ai eu tant de bons commentaires sur la petite boulangerie du Plateau, mais après avoir finalement goûté à un croissant d’une autre compagnie en épicerie (celui-ci était médiocre, la compagnie n’existe plus d’ailleurs), je croyais naïvement que Le Marquis ne pouvait faire mieux…Je me disais à nouveau que c’était impossible de faire de bons croissants sans gluten. J’avais tort, tellement tort.

 

J’ai rencontré Nizar la semaine dernière, c’était la première fois que je mettais les pieds dans la petite boulangerie sans gluten de quartier. Je suis entrée en trombe après avoir couru par peur d’arriver en retard. Au lieu de me regarder drôlement à cause de mon étrange attitude, Nizar m’a plutôt tendu une chouquette et un grand verre d’eau. J’ai souri et j’ai compris pourquoi on disait tant de bien du Marquis. Fort sympathique, il a continué en m’offrant d’essayer le croissant… chaud… j’avais hâte de tester! Il faut dire qu’il travaille sur ses croissants depuis des années. Si sa boulangerie sans gluten a ouvert ses portes il y a quatre ans, il agrandit sans cesse son offre de produits. Aujourd’hui, ses croissants font sa renommée. Malgré tout, il cherche sans cesse à s’améliorer et c’est ce que j’apprécie chez cet homme. Les heures passées à chercher la meilleure recette transparaissent dans la qualité du produit. Le croissant que j’ai goûté tout frais, tout chaud était incroyable! Je regrette seulement de ne pas y avoir goûté plus tôt! Cela m’apprendra!

 

Mais comment en vient-on à vouloir faire les meilleurs croissants sans gluten? Il faut retourner aux sources. Nizar avait déjà sa boulangerie quand sa femme a appris qu’elle avait une intolérance au gluten. Bien qu’il aille suivit ses cours en Suisse quelques années plus tôt, la pâtisserie sans gluten n’était pas enseignée à l’époque. Il se retrousse donc les manches et essaie de concocter un pain pour son épouse. Après des essais et des erreurs, il en vient à un résultat acceptable, sa femme peut enfin apporter du pain dans ses lunchs. Il fera rapidement fureur! Après un tel succès, Nizar prend la difficile décision de fermer sa boulangerie traditionnelle. Pour le plus grand bonheur des cœliaques et intolérants au gluten il ouvre en 2013 Le Marquis Sans Gluten.

 

IMG_0216.JPG

Aujourd’hui reconnu dans le milieu, il pourrait se prendre la tête avec son succès. Il n’en fait rien. J’ai retrouvé chez lui un homme simple, sensible et ambitieux (mais pour les bonnes raisons). Oui Nizar rêve grand, mais toujours dans l’optique de nous offrir des bonheurs qu’on se croyait défendus. Grâce au Marquis, j’ai mangé pour la première fois depuis des années à un trottoir au citron et à des doigts de dame. Je sais à quel point il y a du travail pour arriver à créer ces viennoiseries en version sans gluten. Et ce qui est extraordinaire c’est que non seulement Le Marquis concocte ces produits, il innove encore et encore! Plusieurs de ses créations ont été revisitées afin de répondre à une demande connexe, des produits végétaliens. Autre point que j’ai particulièrement apprécié ; Nizar et son équipe cherchent (et trouvent) des façons de retirer le sucre raffiné de leurs produits. Pour cela je ne peux que les féliciter et les remercier.

 

Bon je sais, je devais être la dernière cœliaque montréalaise à ne pas avoir visité Le Marquis, mais pour les autres qui habiteraient à l’extérieur, le voyage vaut le déplacement. Non seulement vous pourrez vous régaler pour dessert, vous pourrez aussi y casser la croûte. Essayez le gâteau au citron pour dessert, vous m’en reparlerez certainement.  

Pâtisseries sans gluten
Quiches Sans Gluten