Pâtisserie Petit Lapin

Durant longtemps j’ai voulu visiter le Petit Lapin Pâtisserie sans gluten et sans allergènes. Je voyais défiler les articles sur le commerce de Westmount et je rêvais d’y aller. Je me suis abonnée à leurs comptes de réseaux sociaux et je salivais secrètement chaque jour en regardant leurs photos. Or, on le sait, beau ne veut pas toujours dire bon. Est-ce que j’allais être déçue? Enfin, je reportais sans cesse ma visite, jusqu’à ce que je trouve une occasion pour l’essayer, la fin de semaine de Pâques.

 

Beignets Petit Lapin

Je m’y suis donc rendue avec mon copain Bjorn. Le présentoir était alléchant avec ses pâtisseries aux couleurs irrésistibles. Nous avons pris beignets, petits gâteaux et même des bonbons à l’effigie du Petit Lapin. Le beignet à la cannelle est venu charmer mon cœur d’enfant qui ressort de temps en temps. Encore une fois, ma saveur préférée de gâteau a été celle au citron. Pendant une semaine les petits bonbons contenus dans une éprouvette me donnaient un sourire chaque fois que je fouillais dans ma sacoche.

 

Ethan Petit Lapin

Le Petit Lapin est devenu l’endroit où je trouve mes gourmandises sans allergènes lors des anniversaires où d’autres personnes que moi présentent des allergies.  Les fêtes sont d’ailleurs la raison pour laquelle Viviane Nguyen, la propriétaire, a fondé la pâtisserie. Quelques mois après la naissance de son premier garçon, il développe de multiples allergies alimentaires. Pour son premier anniversaire, elle tenait à ce qu’il puisse goûter à un gâteau. Après de longues et ardues recherches, la jeune maman s’est aperçue qu’aucun commerce n’offrait de produits sans allergènes. Elle cuisina le gâteau d’anniversaire de son petit. Après ses succès en cuisine, elle décide d’ouvrir sa propre pâtisserie Le Petit Lapin, surnom qu’elle donne à son petit garçon. Elle ouvre les portes de la boutique alors qu’elle est enceinte de son deuxième et près d’accoucher.

 

Si rien ne laissait présager une telle aventure pour Viviane qui est notaire (carrière qu’elle poursuit avec passion!), l’amour qu’elle a pour Ethan  la pousse à développer des recettes sans allergènes. C’est son altruisme qui nous permet de pouvoir profiter de ses sucreries dans son commerce. Elle me raconte qu’elle ne pouvait concevoir que d’autres enfants et parents allergiques vivraient de la tristesse leur anniversaire venu. Si aujourd’hui elle se réjouit de voir des pâtisseries sans allergènes fleurir, elle me rappelle que sa pâtisserie est la seule qui convient à son fils dû à ses trente allergies! Elle doit donc tout cuisiner à la maison et adopter un mode de vie différent non seulement pour lui, mais pour toute la famille. Aucun des allergènes du petit maintenant âgé de six ans ne rentre dans la préparation des repas à la maison. Si son deuxième garçon ne présente pas d’allergies, comme tout le reste de la petite famille, on mange tous la même chose à la maison. La sécurité est la priorité malgré la complexité que cela peut apporter! Et ces préceptes, Viviane les transpose dans la cuisine du Petit Lapin. La sécurité est prise au sérieux que ce soit dans les méthodes de travail ou encore dans le choix des fournisseurs. L’éducation est aussi un volet qui tient à cœur à l’entrepreneure, pâtissière, notaire et maman. Elle souhaite qu’on comprenne les risques reliés aux allergies. Non seulement faut-il s’assurer de contrôler l’alimentation de ces personnes, mais encore faut-il veiller à leur sécurité en réalisant tout l’enjeu de la contamination croisée. Lorsqu’on pense aux enfants, cela les touche dans leurs activités sociales, familiales, dans les jeux, les fêtes, etc. En effet, la pâte à modeler contient du gluten. Sinon, pensons-nous à nous laver les mains après les repas? Un casse-tête en équipe pourrait devenir problématique avec ses petites mains contaminées d’allergènes. Ce sont des problématiques tout aussi importantes que ce que contiennent les boîtes à lunch.

 

Viviane Nguyen du Petit Lapin

Enfin, pour revenir à ce que fait la pâtisserie, il faut savoir que tous les produits sont sans les 10 allergènes principaux (produits laitiers, oeufs, soja, blé et gluten, arachides, noix, poissons et fruits de mer, sésame, sulfite, moutarde), mais ils sont aussi biologiques et végétaliens. Devant les besoins de la population allergique, la pâtisserie a développé un pain vegan que j’ai d’ailleurs testé lors de ma dernière visite. La texture est vraiment intéressante, si vous souhaitez l’essayer il faut le commander à l’avance. Mon coup de cœur lors de ma récente visite est allé aux macarons. Je crois bien qu’ils sont les meilleurs que j’ai mangés de toute ma vie. Je me demande comment elle réussit à créer un tel miracle, une pâtisserie au goût d’amandes, sans amandes. La texture est parfaite, le dessus est croquant et l’intérieur fondant comme il se doit! Je présente ici mes excuses officielles à mon chum. Je devais lui en rapporter, mais je n’ai pu m’empêcher de déguster les douceurs dans le chaos du trafic quelques heures plus tard.

 

Alors que le projet de base du Petit Lapin s’est élargi avec le temps, qu’on pense aux gâteaux de mariage qu’ils proposent désormais ou encore à la Fondation Petit Lapin qui a été mise sur pied, le commerce de Westmount reste simple, convivial et familial. En m’y rendant cette semaine pour rencontrer Viviane, je n’ai pu m’empêcher de sourire en voyant un papa avec sa petite fille regardant le présentoir de pâtisseries. Ses yeux brillaient, elle sautait sur place! J’avais déjà compris l’importance d’un tel endroit, cette petite me l’a simplement prouvé en toute candeur.

Dégustation au Petit Lapin
Catherine Valois1 Comment